Comment avez-vous modifié votre cerveau en apprenant l’hébreu ?!


Vous avez fait votre Aliah, ou vous vous apprêtez à la faire ?

Passage obligé – votre rencontre avec l’hébreu.

Sauf si vous le parliez et l’écriviez parfaitement avant d’arriver, cette rencontre vous demande un effort et une implication très importante et constante. Pourquoi ?

Car que ce soit au niveau des sons, ou au niveau des lettres, tout cela ne vous est absolument pas familier (même pour ceux qui ont l’habitude de faire les tfilot !).

Et pourtant, finalement, nous parvenons à apprendre cette langue, qui pour nous avant, était vraiment « de l’hébreu » ! Chacun à son niveau, selon ses capacités, sa motivation, son implication dans la vie israélienne.

Comment cela se passe dans notre cerveau ?

Ce dernier ne comportait pas de « case hébreu » jusqu’alors !

Et bien, on sait depuis quelques temps déjà, que justement notre cerveau se modifie et s’adapte aux différentes exigences qui apparaissent au cours de notre vie. Et en pratique, il va effectivement « libérer », un endroit, ou plus exactement des connections au niveau des neurones, ce qui va rendre possible cet apprentissage.

En ce qui me concerne par exemple, depuis que j’apprends l’hébreu, je ne parviens plus à parler anglais – Dès que je ne parle pas dans ma langue maternelle, autrement dit en français, c’est l’hébreu qui prends l’ascendant sur toute autre langue. Il a littéralement pris la place de l’anglais dans ma tête !

Parfois, chez d’autres personnes, il se produit l’effet inverse, c'est-à-dire que l’on parle plutôt bien l’anglais en arrivant, et c’est plus facile au début, mais alors, on ne « libère » pas forcément de place pour l’hébreu, et on rencontre davantage de difficultés, avec une tendance à repasser très facilement à l’anglais.

Pourquoi la motivation et l’implication dans cet apprentissage sont ils importants ? Pour que l’on puisse continuer chaque jour d’apprendre un peu plus, et ainsi poursuivre notre progression ? Oui bien sûr, mais pas seulement !

En fait, une implication et une intégration dans la vie israélienne, vont permettre de consolider les nouvelles connections des neurones de notre cerveau qui sont maintenant liées à l’hébreu. Car notre cerveau est ainsi fait : des neurones qui se connectent de façon répétée, ont plus de chance de se reconnecter à l’avenir, et ce, de façon automatique.

Et c’est comme ça pour tout apprentissage - plus on répète, et plus cela devient automatique.

De plus, en s’intégrant davantage dans la population israélienne, on échange davantage, et entre autres, des émotions. Et là encore notre cerveau a une particularité : celle d’intégrer plus facilement ce qui est accompagné d’émotions. Les connections qui se produisent alors au niveau des neurones sont tout de suite plus efficaces et vont avoir immédiatement tendance à se reproduire.

Ceux qui ont connu l’Oulpan Akiva avant qu’il ne ferme, se souviennent sûrement que cet oulpan était mentionné comme l’un des meilleurs d’Israël. Les gens y venaient du monde entier pour l’Aliah, ou même pour les vacances.

Qu’est ce qui a fait sa réussite ?

Pas seulement les cours proprement dit, mais surtout l’expérience que vivaient les « élèves » au travers : des chansons du répertoire israélien, des danses du folklore israélien, des « tioulim » à la découverte du pays et de son histoire, des histoires racontées par les « morot » sur les personnages influents d’Israël.

Tout était fait pour que l’on vive une expérience pleine d’émotions. Et de ce fait, l’apprentissage était plus performant.

Vous aurez compris que j’ai pris l’apprentissage de l’hébreu comme exemple, et que tout ce que j’ai mentionné à ce sujet est valable pour tout autre nouvel apprentissage : Que ce soit une nouvelle langue, une nouvelle technique, une nouvelle capacité, une nouvelle habitude, un nouveau comportement, une nouvelle façon de réagir, …

Nos émotions dans notre vie, c’est comme le sel dans notre assiette. Sans elles, la vie n’a pas de goût !

Et c’est aussi l’ingrédient indispensable pour tout changement efficace et durable. C’est pourquoi lorsque vous venez me voir en consultation, dans le but d’instaurer un changement dans votre vie, notre « travail » s’effectue grâce à vos émotions, sur vos émotions, et avec vos émotions.

A la une
Articles récents
Archive
Recherche par mot clef
Me suivre
  • Facebook Basic Square

Ramat Poleg - Ir Yamim, Netanya  •  Tel: 052-4748454  •  estelle.motion@gmail.com

© 2015 Estelle Morioussef - e.Motion  •  Web Design by Studio Hagit Segal

  • LinkedIn - White Circle
  • Facebook - White Circle
  • YouTube - White Circle