Olim Hadachim ! Découvrez pourquoi votre femme a les nerfs à fleur de peau !

On n'arrête pas de nous répéter qu'il faut sortir de notre zone de confort, et dépasser nos peurs, pour pouvoir accéder au bonheur et à la réussite. Que ce soit sur Facebook (je publie moi aussi des posts de cette catégorie !), dans les livres de développement personnel, les blogs, les magasines, ...


Et pourtant, il existe un cas pour lequel ce conseil n'est pas forcément adapté - c'est le cas particulier des Olim Hadachim.


Nombre d'entre eux me téléphonent et viennent me voir car ils se sentent stressés, angoissés, ont tendance à avoir peur de tout et n'importe quoi, bref, ne se sentent pas bien dans leur peau, et ont totalement perdu confiance en eux. Cela peut atteindre différents niveaux de gravité ou de gêne selon les personnes. Et chez certains, cela peut conduire à la dépression, ou même à des situations de divorce par exemple.

Cela peut se manifester dès l'arrivée en Israël, mais la plupart du temps, on prend conscience de cette situation quelques années après la Alyah, une fois que l'enthousiasme des débuts s'est envolé.


Ce mal-être atteint aussi bien les hommes que les femmes, mais les femmes le ressentent en général de façon plus intense. La raison est simple - elles sont impliquées dans tous les domaines de la vie quotidienne, à savoir, la tenue de la maison, le suivi des enfants, les différentes démarches administratives, et la plupart de temps, le soutien au mari dans son travail. De plus, nombre d'entre elles restent seules ici, durant des périodes plus ou moins longues, à devoir tout gérer, pendant que le mari voyage pour la parnassa. Et tout cela, dans une langue qu'elles ne maitrisent pas !!!

Pour clore le tout, dans de nombreux cas, cela coïncide avec la 40aine, période de questionnement identitaire par excellence !


Je parle en connaissance de cause puisque c'est ce que j'ai vécu moi aussi au quotidien depuis 6 ans maintenant... Et j'ai 45 ans.


Et on s'entend répéter qu'il faut voir les choses de façon positive - et on a envie d'y croire !

D'ailleurs, la plupart de temps, on est persuadé d'avoir fait le bon choix, et on ne comprend pas vraiment pourquoi on ne se sent pas bien dans sa peau, pourquoi on a les nerfs à vif, et des réactions disproportionnées, pourquoi on a cette impression que le sol se dérobe sous nos pieds quoi qu'on fasse !


En fait, la raison est simple : Une Olah Hadacha, comme celle décrite plus haut, se trouve, elle, totalement en dehors de sa zone de confort. Il ne lui reste plus aucun domaine de sa vie à l'intérieur de cette zone : l'habitation n'est plus la même (parfois on passe d'une maison à un appartement), les rythmes de vie ne sont plus les mêmes (plus de dimanche et des horaires totalement différents), le système scolaire des enfants n'a rien à voir (c'est même le domaine le plus compliqué à gérer dans bien des cas), le mode d'éducation des enfants entre en conflit avec celui de France (ici les enfants sont plus autonomes et livrés à eux-mêmes, et on porte l'accent sur le plaisir avant tout), les produits de la vie quotidienne sont différents eux aussi, les démarches administratives donnent envie de s'arracher les cheveux,... Et dans bien des cas, cette Olah Hadacha ne travaille pas (même si auparavant elle avait toujours travaillé), car elle se voit attribuer le rôle de pilier et de soutien pour toute la famille ! Et tout ça, dans une langue qui n'est pas sa langue maternelle !


En résumé, il ne lui reste plus une seule chose à laquelle se racrocher. Elle n'a plus aucun repère.


Lorsque nous nous trouvons dans une situation comme celle-ci, notre cerveau, lui, l'interprète comme étant une situation de danger. Et il agit alors comme dans n'importe qu'elle situation de danger. Il nous place en mode "survie". Ce mode peut se manifester de 3 manières différentes (le fameux FFF = Flee, Fight, Freeze). Soit il nous prépare à fuire, soit il nous prépare à attaquer, et quand ces 2 solutions sont finalement impossibles, il nous pétrifie.


C'est ce qui se produit dans le cas de notre Olah Hadacha type. Elle ne peut ni fuire, ni attaquer, elle reste donc pétrifiée, en mode "survie". Ce qui signifie qu'elle est aux aguets continuellement, que son seuil de tolérance est très bas, et que ses réactions deviennent "un peu trop vives".



Ce dont elle a besoin, c'est de réconfort et de soutien. Et pour qu'elle puisse y avoir accès, il faut faire en sorte d'abaisser son niveau de stress ; ce qui lui permettra de pouvoir sortir du mode "survie", renforcer ses ressources et ses capacités, et ainsi avoir davantage confiance en elle, et pouvoir appréhender la situation avec plus de calme et de possibilités d'actions.


Sa nouvelle zone de confort en fait, elle va la créer en elle.

Si vous vous reconnaissez dans cette description, je voudrais avant tout que vous sachiez que vous n'êtes pas seule. J'ai d'ailleurs moi aussi traversé cette zone de turbulences.

Aussi, je vous propose en venant en consultation chez moi, une sorte de bulle réconfortante, avec : une écoute dans votre langue maternelle, une compréhension de ce que vous vivez, des méthodes performantes (PNL, Kinésiologie, Fleurs de Bach), pour vous entourer, vous réconforter, vous renforcer, et vous conduire à vous sentir bien avec vous-même, et avec les autres.


Plus nous serons nombreuses à franchir ce pas, plus l'intégration de nos familles respectives sera réussie. Car en effet, nous sommes bien les piliers de nos familles, et une intégration réussie passera par nous, les femmes !


Alors, quand est-ce que vous venez visiter ma bulle ?


N.B.: Si vous êtes un homme et que vous avez lu cet article jusqu'au bout, félicitations ! Cela signifie que vous tenez beaucoup à votre femme (elle a bien de la chance ! )... ou alors c'est que vous ne pouvez plus supporter ses crises ! ;-) Dans les 2 cas, vous avez maintenant une idée de la façon dont vous pouvez la soulager et la valoriser. :-)

A la une
Articles récents
Archive
Recherche par mot clef
Me suivre
  • Facebook Basic Square

Ramat Poleg - Ir Yamim, Netanya  •  Tel: 052-4748454  •  estelle.motion@gmail.com

© 2015 Estelle Morioussef - e.Motion  •  Web Design by Studio Hagit Segal

  • LinkedIn - White Circle
  • Facebook - White Circle
  • YouTube - White Circle