Se jeter à l'eau

 

 

Aussi loin que je me souvienne, nous avions l’habitude de passer nos vacances d’été au bord de la mer. Ma mère était très inquiète de nature, surtout qu’il puisse nous arriver quelque chose à nous, ses filles (comme beaucoup de mères !).

 

Aussi, bien que nous vivions dans la région parisienne, elle a décidé, qu’à l’âge de 6 ans, il fallait que je sache nager. Elle m’a inscrite à un cours pour apprendre à nager à la piscine à côté de la maison.

 

Le problème, c’est que dans un cours pour apprendre à nager, il faut aussi mettre la tête sous l’eau… Et c’est là que l’histoire a pris une autre tournure… car pour moi c’était tout simplement insupportable, voire impossible…

 

Ainsi, au bout du 3ème ou 4ème cours, j’avais réussi à obtenir la piscine pour moi toute seule… tant mes cris stridents pendant une heure entière, sans discontinuer, avaient fait fuir tous les habitués de la piscine au même horaire que moi… Même ma mère n’osait pas rester dans les parages, de peur de croiser un regard désapprobateur ou une remarque sur ma voix…

 

J’ai finalement appris à nager… et plus de 40 ans après, je présente toutes mes excuses à ce professeur si malchanceux et patient. Le plus absurde, c’est que 1 ou 2 ans plus tard, le médecin m’a interdit d’aller à la piscine car j’étais toujours malade !

Je me souviens d’un moment en particulier pendant ces cours, où le prof m’a demandé de monter sur le plongeoir et de sauter à l’eau … Je suis effectivement monté… et lui qui me dit :
- tu sautes !
Et moi : - non, je sauterai pas !
- bon allez, tu sautes !
- non, je sauterai pas !...
Au bout d’un quart d’heure de ce dialogue quelque peu répétitif, il me dit :
- Bon, tu vas finir par sauter ! … ou je te jette à l’eau ?!
Et moi de répondre : - Ben, alors jette moi !... Et il m’a jetée…

 

Il y a des moments dans la vie où l’on doit se lancer, se jeter à l’eau, dans le vide … 
Parfois, on y arrive tout seul, 
et parfois il nous faut de l’aide extérieure… 
une aide qu’on va aller demander… 
ou une qui va nous tomber dessus sous la forme d’un événement extérieur imprévu… 
ou une personne… qui nous jette. 
C’est douloureux sur le moment bien sûr, 
mais cela nous permet très souvent de faire un bond en avant.

 

Aussi, je voudrais faire un clin d’œil et remercier toutes les personnes … qui m’ont jetée, 
parfois sans s’en rendre compte, 
ou sans se rendre compte qu’elles me rendaient service 😉

 

Certaines de nos peurs nous pétrifient, et nous empêchent de faire le prochain pas important dans notre vie.

On peut se demander alors de quelle sorte d’aide on a besoin… une petite tape douce… ou quelque chose de plus énergique… et aller chercher cette aide.


La question à se poser c’est, qu’est-ce qui rendra possible notre prochain bond en avant ?

 

« Venez jusqu’au bord.
Nous ne pouvons pas, nous avons peur.
Venez jusqu’au bord.
Nous ne pouvons pas, nous allons tomber.
Venez jusqu’au bord.
Et ils y sont allés.
Et il les a poussés.
Et ils se sont envolés.”


Guillaume Apollinaire

 

Si vous avez besoin d'aide pour effectuer votre prochain "saut", je serais ravie de pouvoir être celle qui vous poussera... avec l'intensité qui vous conviendra bien entendu ;-)

 

Estelle Morioussef - Un Changement sur Mesure
Kinésiologue certifiée et Maitre-Praticien en PNL
Netanya - Tel Aviv

Please reload

A la une

Comment se déroule une séance avec moi.

1/6
Please reload

Articles récents
Please reload

Archive
Please reload

Recherche par mot clef